Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entreprises - Page 2

  • Moulin de Haren

    Meunerie_Ceres_1.jpg

    meunerie-bruxelloise-site-de-haren.jpgVous ignorez sans doute l'existence de cette entreprise à Haren, et pour cause, elle est très excentrée par rapport au centre du village. Pourtant, en empruntant l'avenue de Vilvorde, vous êtes certainement passée devant, et nul doute que ces produits transformés se soient régulièrement trouvés à votre table.

    Il s'agit des MEUNERIES BRUXELLOISES, mieux connues sous leur marque CERES. Comme son nom l'indique, elle produit de la farine principalement à destination des boulangers-pâtissiers.

    C'est en 1889 qu'un moulin s'implante à l'emplacement actuel; le choix de cet emplacement n'est pas le fruit du hasard: la force hydraulique de la Senne permet de produire l'énergie électrique nécessaire et la proximité du canal permet l'approvisionnement en blé et le transport de la farine. Le chemin de fer, qui arrivait au coeur même de l'entreprise. Actuellement, c'est encore par voie d'eau qu'arrivent à l'entreprise les céréales.

    meunerie ceres process.jpgAu fil des années, cette entreprise est devenue la principale meunerie de Belgique et est dans le top 5 européen. En 1989, elle a intégré le groupe français SOUFFLET, ce qui a encore contribué à son développement.

    meunerie ceres 02.jpg

    sok.jpg

  • De nationale en nationale

    esso01.jpg

    texaco01.jpgQuel est à votre avis le point commun entre Martelange et Haren? Les deux entités sont traversées par une route nationale; la N4 pour Martelange, et la N21 (chaussée de Haecht) pour Haren. Et sur ces routes on trouve une concentration de stations service!

    Q801.jpgtotal01.jpgSur les 2,7km de chaussée de Haecht qui traversent Haren, on compte à l'heure actuelle pas moins de 6 stations services, la plupart du temps accolées à un "shop". Mais la comparaison avec Martelange s'arrête là. Car si dans la localité belgo-luxembourgeoise les prix des carburants et dans les boutiques (surtout pour le tabac et les alcools) sont très intéressants, on en est loin pour ce qui concerne les stations harenoises.

    maes01.jpglukoil01.jpgSi il y a une telle concentration de pompes à essence sur la chaussée de Haecht, c'est surtout à destination des navetteurs, l'implantation de tels établissements étant devenu quasi impossible en ville.

    Espérons que pour la tranquillité de notre village, après la bétonisation de la rue du Pré aux Oies voulue par l'échevine Els Ampe, cette rue qui pourra alors servir d'itinéraire bis à la chaussée de Haecht toujours plus encombrée, ne verra pas l'implantation de nouvelles stations service!

    sok.jpg

  • Etes vous textile ou cuir?

    stib cuir text.jpg

    Si vous empruntez régulièrement les transports en commun, le cuir et le simili remplacent petit à petit le tissus sur les sièges de la STIB.

    stib cuir 01 b.jpgCe remplacement, est réalisé petit à petit par une équipe de 6 personnes dans un atelier de la société de transport à Anderlecht. Bon an, mal an, c'est pas moins de 2000 sièges (plus 400 sièges de chauffeur) qui retrouvent une jeunesse entre leurs mains expertes, soit entre 50 et 70 bus. La flotte de la STIB compte un peu plus de 700 bus et 400 trams, avec en moyenne 30 sièges par bus (davantage pour les trams) cela vous donne une idée de la tâche.

    stib cuir 02.jpgDans environ 2 ans, l’Atelier quittera Anderlecht pour le dépôt de Haren. Objectif :  plus de synergie avec les autres ateliers de réparation et répondre aux besoins d’une flotte grandissante. la STIB doit passer à 1000 bus et de nouveaux trams sont en commande.

    sok.jpg

  • Retour aux sources pour le canal

    canal eau.jpg

    Percé en 1561, le canal a durant des siècles été la voie d'approvisionnement de Bruxelles. C'est d'ailleurs la volonté d'expansion du port de la capitale qui a motivé l'annexion de Haren par la Ville de Bruxelles en 1921.

    canal peniche.jpgMais au XIX siècle, le chemin de fer, puis au XX siècle le transport routier a considérablement diminué son activité. Certes, des péniches apportent encore matériaux de construction, carburant ou évacuent des déchets, en dehors du blé pour les Meuneries Bruxelloises, le canal ne voit plus de transport de denrées alimentaires.

    canal container.jpgCela pourrait changer: le plus important importateur de fruits et légumes, l'entreprise De Witte, lassée par les embouteillages autour d'Anvers et à Bruxelles qui rognent sa rentabilité, compte remettre le transport fluvial à l'honneur. Ainsi, un premier container d'"ananas en provenance du Costa Rica sera acheminé par voie d'eau depuis Anvers jusqu'au port de Bruxelles. Souhaitont que l'expérience se poursuivra et sera suivie par d'autres, histoire de décongestionner Bruxelles qui est une des villes les plus embouteillée d'Europe.

    Reste au gouvernement régional d'investir dans un vrai service de navette fluviales pour passagers avec une fréquence et une vitesse commerciale qui le rende enfin attractif, car la formule actuelle du Waterbus est juste une attraction touristique.

    sok.jpg

  • Hario de Cortenbach

    hdf2016.jpg

    Ce 10 septembre, le centre de Haren s'est donné un petit air de Brésil: c'étaient les Harense Dorpsfeesten et non seulement le Soleil était de la partie, mais un groupe de samba faisait l'animation. Il y avait aussi la traditionnelle brocante ainsi que d'autres animations pour petits et grands. Les gosiers et les estomacs n'était pas oubliés.

    Je vous propose de découvrir l'album photo de la journée en cliquant sur ce lien:

    http://haren.blogs.sudinfo.be/album/harense-dorpsfeesten-2016/

    Ou de regarder la vidéo de HARENtv:

    sok.jpg